le motoculteur est deconseillé dans un jardin biologique

Le motoculteur est un appareil thermique à moteur qui permet de labourer la terre en profondeur. Le modèle « voisin », la motobineuse permet aussi de labourer des plus petites surfaces (elle peut être thermique ou électrique). Ces deux machines sont très efficaces sur les terres qui n’ont jamais été travaillées et qui sont impossibles à travailler à la grelinette. En revanche, leur utilisation abusive n’améliorera pas la terre de votre jardin sur le long terme.

Lorsque nous souhaitons cultiver des légumes, nous avons besoin d’une terre meuble. Le sol a besoin d’être aéré, décompacté et drainant. Les racines peuvent alors s’installer en profondeur et puiser les nutriments et l’eau indispensables à leur croissance. 

Au contraire, un sol dur, tassé, retenant l’eau entrainera une croissance limitée des plantes, asphyxiera les racines en cas de pluie.

C’est pour cela qu’il  va falloir éviter la formation de croutes et de mottes compactes. 

Quand arrive le printemps et que nous souhaitons retourner notre terre en vu de réaliser un potager, nous nous posons la question du moyen à utiliser. Il peut nous paraitre évident d’avoir recours au motoculteur, ayant vu de nombreux jardiniers l’utiliser dans leur pratique de jardinage. Le motocultueur est un appareil lourd dont les fraises s’enfoncent dans le sol et labourent jusqu’à 50 centimètres de profondeur

Dans un jardin, il y a un monde sous-terrain vivant, utile au potager. L’utilisation de cette machine abime les couches souterraines et les micro-organismes y habitants, détruisants ainsi la vie microbienne. A terme, l’utilisation intensive du motoculteur ou de la motobineuse peut appauvrir le jardin. 

Nous allons voir pourquoi l’utilisation d’engins mécanisés pour retourner la terre peut être contre productif et le travail peu optimal sur le long terme: 

Le motoculteur rend la terre compacte

Le motoculteur est doté d’une fraise et de dents rotatives. Lorsque les dents pénètrent dans le sol, sous le poids de la machine, une couche compacte se crée sous la partie travaillée. La terre risque de devenir instable et une simple pluie peut créer une croute de battance en surface. L’eau ne pénétrera alors plus dans la terre et la plante ne pourra pas pousser. Cela demandera aussi un fort travail de binage, de sarclage et d’arrosage pour tenter de garder une terre fertile.

croute de battance suite motoculteur

Croûte de battance

Le motoculteur diminue la fertilité de la terre

L’utilisation d’outils motorisés pour travailler son sol engendre une dégradation de la vie du sol et lui fait perdre sa fertilité naturelle.  Le motoculteur est un moyen de labourer le sol de manière profonde. Il est lourd, puissant, et détruit les organismes essentiels à l’amendement des sols, sur son passage. Le labourage profond brise la structure du sol et empêche le sol de s’amender naturellement. Toutes les couches vont être mélangées et l‘équilibre perturbé.

Le motoculteur pollue

Le motoculteur est équipé d’un moteur thermique à essence ou diesel. Il consomme des combustibles fossiles, ce qui entraîne l’épuisement de nos ressources naturelles. Cette pratique a un impact négatif sur l’environnement.

Il existe des moyens beaucoup moins agressifs et plus efficace que le motoculteur :

Comment remplacer le motoculteur?

Les engrais verts 

Les adeptes du non travail du sol feront pousser des engrais verts, qui, non seulement, rechargeront la terre en nutriments (azote, phosphore, potassium), mais décompacteront la terre. Lorsque nous faisons pousser des engrais verts en hiver, il suffit de passer la grelinette au printemps. 

La grelinette

Grelinette 5 dents Mermier

Quand il s’agit de préparer sa terre, la grelinette est l’outil essentiel au potager. Elle va être utilisé pour retourner sa terre sans abimer la vie microbienne. Ainsi, les structures du sol ne seront pas mélangées et la biologie ne sera pas bouleversée. La grelinette est un outil très simple à utiliser, inoffensive pour les sols et écologique.

Comment utiliser une grelinette?

La couverture permanente du sol

Le sol déteste être à nu et cherchera toujours à se couvrir. En tant que jardinier, nous pouvons choisir par quel végétal recouvrir notre sol et éviter les mauvaises herbes. En fonction des ressources que vous aurez dans votre potager ou à proximité, vous pourrez couvrir votre sol de paillage, mulch, compost, fumier… Cette couverture va nourrir votre sol et les organismes l’habitant. Ainsi, les vers de terre seront attirés par la surface et ramèneront les nutriments dans les profondeurs du sol. Ils créeront alors des galleries qui décompacteront naturellement le sol.

Quelle grelinette choisir selon la surface? 

  • Surface potager < 80 m2 : grelinette 3 dents
  • Surface potager entre 80 et 150 m2 : grelinette 4 dents
  • Surface potager > 150 m2 : grelinette 5 dents